in

10 choses qui sont strictement interdites en Corée du Nord

Vous savez très probablement que la Corée du Nord est l'un des pays les plus fermés au monde, et peu de gens savent ce qui se passe réellement sur son territoire. Mais grâce aux étrangers qui ont reçu le droit d'entrer dans le pays, et aux anciens résidents de la Corée du Nord, il a recemment été possible d'apprendre plusieurs faits horribles sur la vie dans cet État.

 

En effet, l’unique dynastie communiste du globe se démarque de loin de par le quotidien peu coutumier, imposé par le leader Kim Jong-un à son peuple. Les nord-coréens vivent un réel enclos culturel et économique, à tel point que certaines choses, parmi les plus banales que l’on puisse faire ailleurs, s’y voient interdites. Aujourdhui nous vous proposons une liste d’actions fort commodes, néanmoins interdites dans ce pays staliniste.

 

Seulement 28 coiffures approuvées en Corée du Nord

Source : dailymail

Commençons par le plus insolite : en Corée du Nord, on ne peut pas se coiffer comme on veut ! Eh oui, le régime communiste de Pyongyang a eu l’idée d’imposer aux citoyens les coupes de cheveux.

Avec une liste officielle de 28 modèles capillaires permis par les autorités, dont 18 pour les femmes et 10 pour les hommes, il s’agit vraiment d’un cas unique au monde. Le régime affirme que ces looks sont « les plus confortables de tous pour conjurer les effets pervers du capitalisme ».

Les femmes mariées ont plus d’avantages

En plus, les femmes célibataires doivent adopter des styles démesurément simples et peu inspirés, alors que leurs concitoyennes mariées peuvent bénéficier d’un « petit » supplément de liberté stylistique. Tandis que les hommes, n’ayant déjà pas l’embarras du choix, sont soumis à des contraintes supplémentaires.

Source : imabeautygeek

A titre d’exemple, la longueur des cheveux des jeunes ne doit pas dépasser 5 centimètres, alors que les hommes âgés peuvent se voir tolérer 2 centimètres de plus.

Sans oublier qu’il est impératif de rafraîchir sa coiffure tous les 15 jours. Il est également évident que tout look ressemblant de loin ou de près à celui du leader ait catégoriquement interdit.

Choses interdites en Corée du Nord : chaînes étrangères

Source : rtl

Sous un autre volet, et non le moindre, les nord-coréens sont littéralement ne peuvent pas regarder tout contenu télévisé étranger. Ainsi, toute offre médiatique est strictement contrôlée dans ce pays gisant sous la forte répression de la dynastie Kim.

Il est donc interdit, autant techniquement que légalement, de regarder n’importe quelle chaîne en dehors des quatre télévisions nationales.

Celles-ci, passant principalement des programmes de propagande du régime, présentent un éventail de programmes, du moins que l’on puisse dire,  recroquevillé sur les ovations du leader.

Des programmes strictement contrôlés

La télévision centrale coréenne KCTV, la plus ancienne d’entre elles, est la seule à pouvoir diffuser par satellite vers l’étranger.

La deuxième dans l’ordre chronologique est la Mansudae Télévision, qui diffuse des programmes éducatifs bien sélectionnés pendant 3 heures le samedi et 9 heures le dimanche.

Source : lexpress

La Ryongsamsan à son tour offre un contenu destiné principalement aux étudiants universitaires, avec des films scientifiques et des programmes d’apprentissage de langues à longueur de jour.

Nous terminons avec la Sport Télévision, un semblant de chaîne sportive diffusant continuellement des compétitions d’athlètes coréens, et des documentaires sur l’histoire du sport dans le pays.

Les religions en Corée du Nord : régime du terreur

Source : la-croix

Il est temps maintenant d’évoquer le sujet des religions, qui demeure plus que mystérieux dans cette contrée. Ainsi, bien que la liberté de confession soit prévue par la constitution nord-coréenne, la réalité nous en dit autre chose.

Dans les faits, bien que le pays dispose de temples bouddhistes ou chamanistes et aussi d’églises catholiques et orthodoxes, personne n’a le droit de s’y rendre. Encore moins d’y pratiquer un quelconque rituel. D’autant plus qu’elles sont toutes dirigées par des fonctionnaires d’État.

Aucune liberté religieuse

Sous le poids du régime athée, la seule divinité que l’on peut adorer en plein public est Kim Jong Un, le leader incontestable. Le but étant donc d’éliminer toute forme de foi, les responsables religieux connaissent tous mystérieusement des sorts obscurs.

Source : ouest-france

Notons également que depuis l’instauration du communisme en 1953, plus de 450 000 religieux pratiquants ont subi des persécutions de toute forme allant jusqu’à l’exécution.

« La présence chrétienne en Corée du Nord est insignifiante et les vrais croyants, s’il y en a, n’ont aucune liberté de pratiquer ouvertement ni de fréquenter les églises ou temples qui existent pourtant » affirme un missionnaire de Pyongyang à propos du christianisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Caviar : Elevage et fabrication d’un trésor des mers

Tour france hôtesse

Tour de France : les maillots seront désormais remis par un hôte et une hôtesse