in

10 bonbons interdits qui ont suscité la controverse

Des chewing-gums interdits aux Singapour pour maintenir la ville propre aux sucettes Lollipipes qui ont été détournées pour fumer des substances illicites...

 

Découvrez aujourd’hui les 10 bonbons interdits qui ont suscité la controverse.

 

Bonbon interdit : les sucettes Lollipipes


Source : clickondetroit

Les sucettes Lollipipes ont longtemps connu un large succès auprès des enfants et des adolescents américains. Cependant, ces sucettes, qui se déclinent en plusieurs saveurs dont la fraise et la framboise, ont suscité la controverse dans le comté d’Oakland, aux Etats-Unis.

En effet, les consommateurs ont détourné cette sucette en objet illégale. Comment ? Eh bien, certains individus ont eu l’idée d’utiliser l’emballage de cette confiserie. Celui-ci contenait justement une sorte de tube en plastique, une poche hermétique et une bande de cigare. Ce qui permettait donc à certaines personnes de fumer facilement des substances illicites.

Sensibilisation des enfants

Face à une telle situation, le directeur du comté d’Oakland, Brooks Patterson, a exigé sans plus tarder que les détaillants retirent de manière définitive les Lollipipes de leurs étagères. Et ce n’est pas tout ! Il souhaitait aussi sensibiliser les enfants en ce qui concerne les dangers de la consommation de telles substances.

Il a ainsi déclaré que : « les sucettes représentent une potentielle porte d’entrée pour la consommation des substances illicites chez les enfants et les adolescents. Elles envoient le message horrible que les substances illicites sont comme des bonbons ».

Bien entendu, il est assez rare d’utiliser les Lollipipes à cet effet. La plupart des personnes n’achètent cette sucette que pour son goût savoureux. Pour autant, il a fallu bannir cette friandise du comté. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir.

Fumer des smarties

Bonbon interdit
Source : mlive

Voici aussi un autre bonbon détourné par les jeunes. En effet, une mode datant de 2014 a jeté son dévolu sur les « Smarties », des pastilles acidulées de couleur pastel empilées dans du plastique, similaires aux confiseries vendues en France sous le nom de « Fizzy ».

Celle-ci voulait que les jeunes fument des smarties à la place de les déguster ! Pour cela, les enfants écrasaient dans un premier temps les bonbons jusqu’à obtenir de la poudre. Ensuite, ils enfilaient le tube de bonbons écrasés dans la bouche comme un cigare et par un orifice du papier aspiraient une grande bouffée.

Une tendance qui augmente les chances d’une infestation d’asticots dans le nez

D’autres allaient même jusqu’à sniffer le bonbon ! Une tendance pour le moins très dangereuse étant donné qu’elle peut aussi bien provoquer des infections, des irritations des poumons qu’une toux chronique. Pire : cette tendance peut aussi augmenter les chances d’une infestation d’asticots dans le nez qui se nourriraient du sucre resté coincé dans les narines.

Ce qui a de quoi dissuader peut-être toutes personnes de s’aventurer à fumer ou à sniffer des Smarties. Surtout que le risque de se retrouver accroc à la cigarette voire à des substances illicites n’est pas moindre.

Bonbon interdit : le Road Kill


Source : YouTube

Les bonbons gélifiés « Road Kill » de Trolli ont été la cible de nombreuses critiques depuis leur commercialisation. Et ont dire que ce n’est pas à tort ! La marque avait en fait décidé de mettre en vente des bonbons sous forme d’animaux écrasés sur la route. Sans oublier les traces de pneus sur leur corps !

A l’origine, ces bonbons se voulaient être un concept amusant. Mais comme vous pouvez l’imaginer, la blague n’est pas passée. Et encore moins auprès de l’association du New Jersey pour la prévention de la cruauté envers les animaux. Celle-ci a soutenu en effet que ces bonbons renvoyaient l’image selon laquelle tuer des animaux sur la route est un fait anodin.

Elle a aussi ajouté que cela pouvait même encourager les enfants à être cruels envers les animaux. Ainsi, après une série de protestations, l’association a obtenu gain de cause étant donné que, une année à peine après le lancement des Road Kill, Trolli a choisi de mettre un terme à la vente de ces bonbons insolites.

Bonbon interdit : le Toxic Waste Nuclear Sludge


Source : unionvilletimes

Vous n’avez certainement jamais entendu parler du « Toxic Waste Nuclear Sludge », un bonbon extrêmement acide. Cependant, vous vous doutez bien, rien qu’à son nom suggestif et imprononçable, que c’est là une friandise dangereuse. Et ce n’est pas uniquement à cause de son acidité.

En effet, le Département de la santé publique de Californie aux Etats-Unis a indiqué qu’une grande partie des bonbons à la saveur de cerise contenait des niveaux élevés de plomb. Par précaution, les autorités ont interdit toutes les saveurs du bonbon Toxic Waste Nuclear Sludge.

D’autant plus que l’acidité de se produit n’est pas sans danger non plus. Cela peut aussi bien provoquer des irritations que des sensations de douleur au niveau de la langue. Mieux vaut donc éviter de tester un tel bonbon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Ces technologies révolutionnaires facilitent vraiment le travail des ouvriers

Un tiktokeur prétend être piégé en 2027, et montre des vidéos étranges